La littérature coloniale

Jules verne qui dans ses romans y décrit les nègres, sauvages, barbares, brutes ou singes…La littérature coloniale ou les « indigènes » sont chargés de toutes les tares afin de mieux valoriser l’œuvre civilisatrice de l’occident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *