Terrorisme culturel et vol de l’histoire

Nous avons fondamentalement besoin pour commencer de libérer notre histoire et notre identité de ce qu’on peu appeler le terrorisme culturel, de la déprédation dont elles ont été victimes par la faute des blancs, qui voulaient justifier ainsi leur sentiment de supériorité.

Ceci s’appelle le contrôle psychologique de l’esprit des hommes.

L’exercice d’un tel contrôle implique que l’oppresseur essaie de faire admettre à l’opprimé ses définitions, ses conceptions historiques.

Les récits historiques qui relatent les rapports des États Unis avec les communautés indiennes et noires nous offrent des exemples de ce genre.

Ainsi, au cours des guerres entre les colons blancs et les indiens on appelait “victoire” une bataille gagnée par la cavalerie.

Mais les triomphes remportés par les indiens étaient des “massacres”.

Black power page 50

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *