L’usure, une avarice injuste et insolente

Le catholicisme en condamnant l’usure, réactualisa le bon usage de la monnaie antique. Saint Ambroise déclara « le profit usuraire de l’argent, c’est la mort de l’âme. C’est une avarice injuste et insolente que celle qui se flatte de rendre service au prochain alors qu’elle le trompe. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *