Une génération orpheline

Dans nos sociétés modernes les jeunes ne s’accrochent plus à rien sinon la recherche du plaisir immédiat, découlant des désirs périphériques de leur ego.

Pris entre l’étau du passé qu’il renie et du futur dont il ignore le contenu, le jeune laissé couler sa vie à la dérive sur le fleuve de ses propres limites.

Et ce que l’on remarque de plus en plus chez les jeunes, mise à part une sorte d’assurance toute superficielle, est la croissance de l’insécurité, de l’angoisse, de recherche de paradis artificiels, quand ce n’est pas du suicide!

Ignorant qu’il est lui-même la victime d’un système imaginé par d’autres que lui, et qui le destine à le plonger, dans une liberté redoutable parce qu’illusoire.

Tage Lindbom écrit « c’est une génération qui est en train d’éliminer de sa conscience la notion de famille. Cette génération est orpheline… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *