Si une idée est vraie, elle appartient également à tous ceux qui sont capable de la comprendre

Dans la société traditionnelle, il est inconcevable qu’un homme prétende revendiquer la propriété d’une idée, et, en tout cas, s’il le fait, il s’enlève par là même tout crédit et toute autorité, car il la réduit ainsi à n’être qu’une sorte de fantaisie sans aucune portée réelle: si une idée est vraie, elle appartient également à tous ceux qui sont capable de la comprendre; si elle est fausse, il n’y a pas à se faire gloire de l’avoir inventée.

Une idée vraie ne peut être « nouvelle », car la vérité n’est pas un produit de l’esprit humain, elle existe indépendamment de nous, et nous avons seulement à la connaître; en dehors de cette connaissance, il ne peut y avoir que l’erreur; mais, au fond, les modernes se souvient-ils de la vérité, et savent-ils même encore ce qu’elle est?

René Guenon La crise du monde moderne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *