Un concile islamique en remplacement du califat

Pour Ibn Badis un califat qui serait comme un Vatican pour les catholiques n’est pas valable, il propose à défaut de pouvoir faire vivre un vrai califat de constituer un conseil islamique réunissant les gens de science et d’expérience chargés d’harmoniser la doctrine sociale et juridique de l’islam avec les nécessités de la vie contemporaine. Un conseil indépendant de tout état. Estimant que la califat abolit par Mustafa Kemal n’était pas un califat islamique mais un symbole illusoire qui vainement séduisait les musulmans. Pour lui le retour du califat dans un monde musulman divisé n’était qu’une illusion. A défaut de militer pour une utopie il plaidait pour une solution alternative sous forme d’un concile panislamique permanent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *