La colonisation française une chimère de la gauche universaliste

Les universalistes croyant en l’homme citoyen du monde veulent appliquer les mêmes règles partout, ce déni de réalité a installé dans la perception des questions africaines une schizophrénie entre une évidence et une chimère

L’origine du mal remonte à la période coloniale, construite sur le principe postulée du genre humain, grande idée de la gauche républicaine universaliste, imprégnée de la culture révolutionnaire, investie de la mission de l’imposer aux autres dans l’ignorance de ce qu’ils sont.

Commémorant l’abolition de l’esclavage, Victor Hugo prononça un discours justifiant la colonisation de l’Afrique « sauvage », Jean Jaurès établira même une hiérarchie entre les civilisations, Léon Blum parlera de race supérieure. L’appel de la gauche à la domination et au vol:

Albert Bayet, président de la ligue des droits de l’homme déclara la colonisation française légitime puisque porteuse du message des grands ancêtres de 1789, faisant ainsi de la colonisation une tâche de fraternité

Cette brutalité était en faite civilisatrice, la république avait fait de même avec les bretons, les basques…la conception républicaine de la citoyenneté étant universelle il lui fallait donc combattre les particularismes. L’assimilation par une brutalité altruiste et généreuse

L’assimilation n’est rien d’autre qu’une forme d’extermination culturelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *