Anatomie de la terreur

Après la révolution, les fonctionnaires ecclésiastiques furent sommés de prêter serment d’allégeance à la nouvelle constitution. Les prêtres accusés d’être des fanatiques, instruments de désordre et de sédition. Celui qui refuserait de prêter serment serait démis de ses fonctions.

Près de la moitié des 50 000 prêtres refusèrent de prêter serment.

Après avoir écarté les catholiques du pouvoir, les révolutionnaires inventèrent le culte déiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *