La polygamie

Auguste Comte dit « quoique l’énergie primitive de l’instinct sexuel ait partout établi la polygamie, il ne fait pas juger cette institution d’après l’aveugle réprobation qu’elle inspire aux modernes occidentaux. Malgré sa double imperfection conjugale et maternelle, elle constitue toujours le premier mode de mariage humain dont elle réalise à certains degrés les propriétés générales. L’exagération chrétienne qui la présente comme incompatible avec toute tendresse habituelle se trouve démentie même aujourd’hui par la fréquente expérience des orientaux les mieux civilisés. »

Gustave le Bon dit « la polygamie orientale est une institution excellente qui élève beaucoup le niveau moral des peuples qui la pratiquent, donne beaucoup de solidité à la famille et a pour résultat final de rendre la femme infiniment plus respectée et plus heureuse qu’en Europe. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *