L’occupation de la Tunisie

Après avoir colonisé l’Algérie, la Tunisie restait pour la France une des plus grandes préoccupations, Gambetta encouragea Ferry à agir militairement.

Fin mars 1881, l’affaire des Kroumirs, (population berbère arabisée vivant à cheval sur la frontière entre l’Algérie et la Tunisie, accusés de mettre en péril la sécurité de l’Algérie) servit de prétexte à une expédition française.

Présentée par Ferry comme une simple opération de maintien de l’ordre, elle aboutit à l’occupation militaire de la Tunisie et l’établissement du protectorat français en Tunisie.

Cette occupation se heurta à une forte résistance locale à Sfax, la ville subit d’intenses bombardements.

Ferry déclara pour justifier son action « l’expédition de Tunisie, c’est la France qui la faisait, c’est la France qui la voulait et qui l’a acclamée. Elle l’a acclamée, non pas comme une promesse de victoires militaires mais par un sentiment plus élevé, comprenant fort bien qu’il y avait là un grand intérêt national à sauvegarder, elle faisait un pas de plus vers l’accomplissement de la tâche glorieuse que des destinées lui ont confiée: le triomphe de la civilisation sur la barbarie, la seule forme de l’esprit de conquête que la morale moderne puisse admettre. »

La Tunisie devint un protectorat français, Ferry affirma que ce modèle était le véritable moyen de coloniser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *