La différence entre les oulémas algériens et les wahhabites?

Le cheikh Mohammed El-Bachîr El-Ibrâhîmi -رحمه الله dit : «Ils disent que nous sommes des wahhabites, une parole tellement répétée ces derniers temps qu’elle a fait oublier les précédentes, telles que : Abdawites, Ibadites ou kharidjites. Nous sommes – par la grâce d’Allah – stables, dans la même position qui est celle de la vérité, mais on nous colle chaque jour un attribut, et on nous donne à chaque fois un nom. Ils prennent ces différents noms comme des outils pour détourner le commun des gens de nous et comme armes avec lesquelles ils nous combattent ; et à chaque fois qu’un outil s’épuise, ils apportent un autre.

Ces armes se caractérisent par leur ineffi­cacité et leur inutilité. Le dernier type d’arme inopérante qu’ils exposent ces jours est le mot «Wahhâbi» (wahhabite) ; et peut être qu’ils lui ont attribué des qualificatifs négatifs qu’ils n’ont pas attribués aux autres mots et ils lui ont donné de l’importance plus que tout autre mot, et peut être qu’ils récompensent la personne qui a innové ce mot en l’appelant (un grand inventeur)».

Puis, il a ajouté -رحمه الله- :

«Ô peuple ! La vérité prime sur les personnes, et la Sounna ne se nomme pas du nom de celui qui la revivifie. Les wahhabites sont des musulmans qui appartiennent, comme vous, à l’Islam et vous surpassent en la pratique de ses rites et des ordres d’Allah. Ils surpassent tous les musulmans en une chose ; c’est qu’ils n’acceptent jamais l’hérésie ; et quel est leur péché s’ils contestent ce que le Livre d’Allah et la Sounna de Son Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم contestent, et si Allah leur a facilité les moyens par lesquels ils peuvent changer le mal ?

Est-ce que si on est d’accord avec un groupe des musulmans sur une chose incontestablement admise dans la religion, ou sur le fait de changer les choses répréhensibles et manifestes, que ce soit chez nous ou chez vous – et le mal reste un mal même si l’on change de patrie – vous nous joignez à eux pour nous dénigrer et nous dédaigner tous deux.

Nous sommes différents, du fait que nous sommes malikites malgré vous, et qu’ils sont hanbalites malgré vous, que nous sommes en Algérie et qu’ils sont dans la péninsule arabique, que nous utilisons pour la réforme la plume et eux s’appliquent en pratique, qu’ils détruisent les mausolées avec des pioches alors que nous écrivons sur leurs bâtisseurs des reproches»

«Âthâr El-Imâm Mohammed El-Bachîr El-Ibrâhîmi» (1/123-124).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *