L’assiduité dans la lecture du Coran

Ghazali écrit « si l’homme compte parmi les adorateurs qui cheminent dans la voie de l’action il doit au moins finir la lecture du Coran deux fois dans la semaine. Si, par contre, il compte parmi les cheminants par les actes du cœur ou par les actes de la pensée ou bien encore s’il est de ceux qui s’affairent à répandre la science, il n’y a aucun mal à ce qu’il se contente d’une seule lecture complète dans la semaine. Si, par ailleurs, il est de ceux dont la pensée pénètre efficacement les significations du Coran, il peut alors se contenter d’une seule lecture complète dans le mois en raison de la disponibilité qu’exigent sa grande réflexion et sa méditation. »

« Quant a la véritable lecture du Coran, elle consiste en ce que la langue, la raison et le cœur y soient associés en même temps…la langue le récite mot par mot, la raison en traduit le sens et le cœur en reçoit les exhortations. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *