‪Il n’y a pas un monothéisme aussi pur que celui de l’islam

Le rabbin Abraham-Hamou dit « les arabes sont des descendants d’ismaël, fils du patriarche Abraham et frère d’Isaac.

Le judaïsme a offert au frère Ismaël, pour paraphraser le Midrash, une perle précieuse, conservée par l’Eternel, deux mille ans avant la création: la Torah.

Israël a transmis à la race d’Ismaël le monothéisme que le peuple arabe a su garder dans sa pureté originale, avec ardeur et abnégation, ce que le peuple d’edom (les chrétiens) n’a pas su faire.

C’est l’ardeur des Mahométans, dans la préservation du monothéisme, qui fit dire à Maïnonide : il n’y a pas un monothéisme aussi pur que celui de l’islam. »

« le saint Coran, qui reflète les pensées de Moïse et qui a su tirer des ténèbres des centaines de millions d’êtres humains de l’idolâtrie et de la superstition, est un modèle d’éthique pour l’humanité. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *