Le congrès international du droit et la shari’a

En juillet 1951, a Paris c’est tenu le congrès international du droit comparé.

Lors de ce congrès les participants à leur unanimité qualifièrent le droit musulman (la charia) d’adaptable à toutes les conjonctures et à toutes les époques.

Le congrès affirme que ce droit répond à tous les besoins d’adaptation exigés par la vie moderne

Bernard Shaw déclara « si le prophète Mohammed était encore au vie au 20e, il aurait résolu les problèmes de notre temps, en dégustant une tasse de café. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *