La langue arabe une langue étrangère dans l’Algérie française

Le poète égyptien Ahmed Chawki visita Alger en 1906 et dit « l’Algérie a été si dénaturée que le cireur de chaussures ne vous répond que si vous vous adressez à lui en français. »

En 1933, la France coloniale déclara la langue arabe, langue étrangère en Algérie.

L’imam Ibn Badis répliqua « le peuple algérien est musulman et aux arabes il appartient. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *