Le moi empêche de trouver des solutions

Malek Bennabi écrit “Les rapports sociaux sont viciés quand il y a hypertrophie du “moi”, et l’action concertée devient difficile ou impossible parce qu’on ne discute plus pour trouver des solutions, mais pour trouver des arguments.
Dans l’état normal les problèmes sont abordés pour eux-mêmes, tandis que dans l’état pathologique ils deviennent l’occasion d’étaler son “moi”.
La solution devient alors impossible, non pas à cause d’une pénurie en idées ou en choses, mais tout simplement parce que le réseau des liaisons ne fonctionne plus normalement. “P50 naissance d’une société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *