Les humanistes et les colonisés

La lutte idéologique- Malek Bennabi

Le soutien des progressistes dans la lutte des peuples colonisés se limite exclusivement au seul domaine politique.

Ils se retirent et s’en lavent les mains dès que ce combat prend l’allure d’une lutte idéologique.
Ils estiment que l’homme colonisé à le droit de se défendre tant que cette défense se limite strictement au champ politique, mais une fois transposée au domaine des idées, ils estiment que cet homme a mis son nez dans un champ auquel il n’a pas le droit.

Ces acteurs progressistes de par leur nature humaniste soutiennent le colonisé dans le domaine politique ou s’exerce cet humanisme.
Mais ils ne peuvent se défaire de leur nature européenne, égocentrique, ainsi ils considèrent avoir le monopole des valeurs, et quand ils pensent menacées, quand ils y voient une sorte d’intrusion, c’est alors qu’ils choisissent leur camps.
Se rangeant aux côtés du colonialisme dès lors que cette bataille revêt un aspect idéologique.

L’acteur progressiste s’engage politiquement contre le colonialisme tandis qu’il se range à ses côtés dès que cette bataille revêt un aspect idéologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *