Les réformistes accusés de séparatisme et de wahhabisme

‪Les oulémas libres (ibn badis…) s’attaquaient au clergé fonctionnaire qui avait vendu leur religion pour un poste, les fonctionnaires tentaient de les discréditer en les accusant de séparatisme et d’être une filiale du mouvement Wahhabite d’Orient

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *