Une autorisation de pèlerinage politique

Pendant la colonisation de l’Algérie la France interdisait aux musulmans le pèlerinage à la Mecque, elle leur autorisa de s’y rendre lors de la révolte arabe. Ce qui semblait être une faveur de la France était en faite une manœuvre politique visant à pousser les algériens à reconnaître le shérif Hussein et donc à rompre leur allégeance au sultan ottoman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *