Le général de Gaule et l’assimilation orientée

Le général de gaule écrit à Pierre-Henri Tetgen:

« La France a surtout besoin de travailleurs, producteurs, agriculteurs, mineurs, ouvriers du bâtiment…d’autre part pour conserver au pays son pouvoir d’assimilation il est souhaitable que les professions libérales, commerciales, banquières…ne soient pas trop largement ouverte aux étrangers. 

Il y a intérêt à limiter les naturalisations dans ces professions et d’une manière plus générale dans les professions urbaines.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *