La France n’a pas de droit d’ingérence dans le culte

Quand la France voulut réformer l’islam en Algérie, la voix indigène publia un article reprochant à un état laïque de s’ingérer dans les affaires des musulmans algériens qui sont malekites et donc ne doivent obéir qu’a leurs oulémas et non à des décisions d’hommes étrangers à l’islam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *