La tristesse

Encore faut-il que le croyant sache comprendre que cette détresse est une aide pour réaliser la pauvreté spirituelle et qu’elle le rapproche donc de Dieu.

Ibn Ata illah a dit « Tu trouveras parfois dans tes états d’indigence profonde des bienfaits que tu n’as pu trouver ni dans le jeûne ni dans la prière. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *