L’intercession d’après Ibn Abd Al Wahhab

Pour Ibn Abd Al Wahhab l’intercession pose deux problèmes:

1)

cela exprime l’assurance que la personne ou l’objet à qui la demande est faite est capable d’agréer cette demande

2)

cela traduit un manque de confiance en Dieu

La question de l’intercession constituait un sujet d’une telle préoccupation qu’il rédigea « kashf Al shubuat » pour montrer la voie à suivre avec ceux qui persistent à croire au pouvoir d’intercesseur humain, ce traité appelle à débattre et dialoguer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *