Al Harawi m’est cher mais la vérité plus encore

Ibn Al Qayim aimait beaucoup le cheikh soufi Al Harawi, au point qu’il commenta un de ses livres qu’il appela « le sentier des itinérants », à plusieurs reprises il fut amené à corriger son Cheikh et dit « Al Harawi m’est cher mais la vérité plus encore. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *