Une vie pleine de gène

« Celui qui s’écarte de mon rappel vivra une vie pleine de gène » cela ne signifie pas la pauvreté matérielle mais plutôt la crispation de l’âme et de la poitrine et l’anxiété mentale qui incitent l’individu à dormir comme sur des épines et à se retourner comme sur des charbons ardents. Telle est la souffrance de celui qui vit ébranlé dans sa croyance, troublé dans ses pensées, l’âme vide, le cœur sombre, n’ayant pas d’objectif clair, ni de droit chemin. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *