La victoire du féminisme est une défaite pour la femme

Le féminisme aura pour conséquence que le mariage deviendra une exception et la femme n’aura retiré de sa victoire que ceci: du rang d’épouse et de compagne respectée, se voir ravalée au niveau de la bête « ennemie » dont le mâle se rapproche plus que par besoin.

« Au fur et à mesure que la femme abandonne le foyer et le néglige, l’homme le néglige lui même d’avantage, jusqu’au moment où tous deux le désertent totalement. L’enfant n’échappe pas à la contagion grandissante ! »

La maternité devient alors un fardeau pesant pour la femme qui s’émancipe et qui a déjà réussi à s’affranchir de ses autres devoirs, faire des enfants devient une besogne trop pénible, qui risque de compromettre sa beauté (toutes croient être belles)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *