L’ennemi ne recule jamais sincèrement

Frantz fanon dit « l’ennemi ne recule jamais sincèrement »

Le colonialisme change de visage en entamant une série de transformation, mais tout cela sans remettre en cause le pacte colonial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *