Les 10 commandements du colonisé

Les 10 commandements du colonisé:

1-ton histoire tu renieras, la nôtre tu apprendras mais dans notre famille, jamais tu n’entreras

2-Nos beaux principes: liberté, égalité, fraternité à l’école, par cœur, tu réciteras, mais à la vie pratique jamais tu ne réclameras

3-Dans les assemblées électives, inférieur tu resteras, du bonnet tu opineras, tes intérêts tu ne défendras

4-Ma terre, du matin au soir tu travailleras, un salaire de gamine tu toucheras et à mon plaisir, sans récriminations, tu te soumettras

5-Ta dignité d’homme tu oublieras, la main qui te frappe tu baiseras, ses bienfaits nécessairement tu loueras

6-Jamais, en temps de paix, la mer tu ne traverseras, ni le moindre droit tu réclameras, sinon de pestiféré, d’agitateur, d’anti-juif, de nationaliste, de moscovite, on te traitera et la brigade des chautemps t’attendra

7-Sous le drapeau tu serviras, deux ans au lieu d’un, tu feras, au champ de carnage le premier tu iras; à un traitement spécial tu auras droit et gare à toi si améliorations tu réclameras

8-Si tu es affamé, déguenillé, sans abri, sans famille, ta main aux passants tu vendras, mais aucun gémissement, aucune plainte tu ne pousseras et vive la civilisation tu crieras

9-Le marabout, l’imam, le mufti, ce cher et dévoué clergé tu adoreras, leurs amulettes tu achèteras, le pan de leur burnous tu baiseras, à leur enseignement anesthésique tu te courberas, leur sainte baraka tu réclameras, sinon leur malédiction, qui est la mienne, sur toi tombera

10-La bonté de M.Mirante et de ses satellites tu chanteras, la commission interministérielle Carde-khalifa Djelloul, tu glorifieras; à Morinaud qui de « musulman français »te traitera, une statue tu érigeras

Si tu désobéis ou fais preuve d’indépendance, pour le gouverneur des pouvoirs forts on réclamera et internement tu subiras.

La voix indigène, 20/07/1933

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *