Soufisme et colonisation

Bachir Al Ibrahimi a dit «

Le fléau qui s’est abattu sur ce pauvre peuple provient de deux fronts qui s’entraident, ou plus exactement de deux colonisations conjointes, qui sucent son sang, qui s’enracinent dans sa chair et qui lui corrompent sa religion et sa vie d’ici bas.

Une colonisation matérielle et spirituelle.

Les fléaux de cette colonisation sont de deux types:

Une colonisation matérielle, la colonisation française qui utilise le fer et le feu.

Une colonisation spirituelle, représentée par les savants des voies soufies, qui ont de l’influence sur le peuple, qui commercent avec la religion et qui collaborent avec le colonialisme avec satisfaction et soumission.

Il était judicieux pour Ibn Badis et moi, que l’association commence par combattre cette deuxième colonisation. »

« Des jours d’ibn Badis » du Cheikh Hassan Al Housseini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *