Si tu enseignes à un garçon, tu as enseigné à un individu, mais si tu enseignes à une fille, tu as enseigné à toute une nation

L’imam Ibn Badis a dit « si nous voulons former des hommes, nous devons former des mères pratiquantes et le seul moyen possible de le faire c’est de donner aux filles une instruction religieuse et une éducation islamique. Si nous les laissons ainsi ignorantes de leur religion, il est impossible d’attendre qu’elles nous forment de grands hommes. »

Le cheikh Salah Ibn Mohammed Al atiq dit « une fois j’ai trouvé Ibn Badis assis devant une boutique et il m’appela pour m’asseoir avec lui puis il me demanda: que dis tu de l’ouverture de cours pour les femmes? Je répondis la vie est pleine de difficultés. Puis il interrogea le cheikh Mohammed Zaghlish qui était avec nous.

Il lui répondit c’est dangereux et tenter de le réaliser est un risque car le pays n’est pas habitué à cela et les ennemis vont fomenté la masse et la foule contre toi. A ce moment là le Cheikh Ibn Badis se leva et dit la religion est venu pour les hommes et les femmes et le prophète les a mis Ah même niveau dans la transmission, alors pourquoi ne suivons nous pas son exemple? Quant à moi, je ne fais pas partie de ceux qui croient à une partie du livre et qui en rejettent une autre. Je vais commencer si Allah le veut et peut importe ce qui arrivera. »

Il ajouta « si tu enseignes à un garçon, tu as enseigné à un individu, mais si tu enseignes à une fille, tu as enseigné à toute une nation. »

https://t.co/79ppkFqyqQ?amp=1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *