Des descentes pour obliger à respecter les lieux profanés

Des descentes d’étudiants et de travailleurs algériens furent organisées pour obliger à respecter ces lieux sacrés de l’islam que l’on profanait comme si c’étaient des boites de nuit.

Certains algériens avaient laissé leurs enfants sans prénom pour refuser de soumettre à cette christianisation forcée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *