Le processus de dépersonnalisation

Le fils du cheikh Bachir Al Ibrahimi écrit « 125 de colonialisme nous ont marqués non seulement dans notre façon de manger, de nous habiller, de mettre en valeur sol et sous sol mais aussi dans notre façon de penser, nous avons été l’objet d’un processus de dépersonnalisation »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *