L’origine de la traite des nègres

L’esclavage, tel qu’il fut pratiqué depuis l’Antiquité, fut une institution fondée sur un abus de la force, créée par une politique barbare et maintenue par la violence.

L’origine historique doit être cherchée dans les mœurs des espagnols et de portugais, qui enlevaient sur les cotes africaines des « nègres » qu’ils revendaient sur le marché de Lisbonne.

La découverte de l’Amérique ouvrit à ce commerce un débouché imprévu.

Dès 1503, quelques esclaves noirs furent amenés à Hispaniola; on s’aperçut qu’ils étaient plus vigoureux que les indiens.

L’évêque Las Casas, défenseur des indiens qu’on faisait périr par milliers en les astreignant à un labeur excessif, proposa au cardinal-régent d’Espagne, Ximénès, d’organiser pour les travaux des mines une importation méthodique de noirs; le cardinal refusa mais Charles Quint moins scrupuleux accorda l’autorisation pour introduire 4000 esclaves noirs par an dans les iles de Porto Rico, hispaniola, cuba et la Jamaïque.

C’est à cette concession que remonte l’organisation de la traite des nègres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *