Ce que nous savons de l’histoire humaine n’est rien par rapport à ce que nous en ignorons

Quand Darwin publia en 1871 sa théorie de l’évolution, un grand nombre de scientifiques critiqua son analyse, comment réagit il? Il les consigna dans un livre puis il conclua après s’être excusé par cette phrase « ce que nous savons de l’histoire humaine n’est rien par rapport à ce que nous en ignorons. »

P177-178

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *