La naissance de la régence d’Alger

Le maréchal Juin écrit :

« Le démembrement de l’empire des mouwahidine donna naissance à 3 dynastie.

À Tunis s’installa la dynastie des Hafsides, dont le royaume s’étendait du Constantinois jusqu’à Bougie.

La dynastie des Mérinides qui occupa le Maroc, Fès en fut la capitale, elle aura pour successeur d’abord la dynastie Saadienne qui islamisa la Mauritanie et l’Afrique noire et ensuite l’actuelle dynastie alaouite.

Au centre régna la dynastie Abdelwadide, dont la capitale fut Tlemcen, qui s’étendait sur l’oranie et la partie ouest de l’algérois.

Les royaumes de hafsides et des abdelwadide s’épuisent, leur territoires se morcellent entre tribus et princes rivaux.

Un état nait a Figuig, un roi règne à Ténès, un autre sur la Kabylie…

Cette anarchie réveille les convoitises de l’Espagne chrétienne et entretient l’esprit des croisades, l’Espagne occupe alors presque tous les ports nord-africains: Tripoli, Tunis, bougie, Alger…

Cette nouvelle menace de l’Europe sur le Maghreb central et oriental fait peur aux populations d’Alger qui appellent alors à leur secours les frères Barberousse.

Grands marins ils arrivent à chasser les espagnols et occupent alors ce que fut le royaume des abdelwadides, agrandissent la province d’Alger et y rattachent la province de Constantine qui relevait avant eux de l’autorité du royaume de Tunis.

Ils font la régence d’Alger, c’est à partir de cette régence que le mot « Algérie » entre dans l’histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *