Quand l’histoire l’emporte sur le mythe

Arnold Toynbee a dit « les sources pour l’étude de l’histoire musulmane depuis la vie de Muhammad sont copieuses et beaucoup d’entre elles sont d’une grande utilité selon le point de vue d’historiens.

Le parcours de Muhammad contrairement à Jesus peut être suivi point par point et dans certains de ces chapitres presque jour par jour en pleine lumière de l’histoire. » une étude de l’histoire vol.12 p463

Johan Davenport déclare

« Il peut clairement être affirmé que de tous les législateurs et conquérants connus aucun n’a eu le récit de sa vie écrit avec autant d’authenticité et de détails approfondis que la vie de Muhammad. » une apologie de Muhammad et du Coran

Le pasteur Bosworth smith écrit dans « Mohammad et le mohammédisme » p16-18

« Nous en connaissons moins sur Zoroastre et confucius que nous en connaissons sur Solon et Socrate; moins sur Jesus et Bouddha que sur Ambroise et Augustine.

Nous connaissons en effet beaucoup de fragments d’un fragment de la vie du christ; mais qui peut soulever le voile des 30 années qui ont préparé la voie pour les trois…

Que savons nous de sa mère, de sa vie de famille, des ses jeunes amis et de sa relation avec eux, de l’avènement progressif, où il est possible, de la révélation soudaine de sa mission divine.

Comment de nombreuses questions à propos de lui surviennent en chacun de nous qui restent toujours des questions?

Or dans le mohammédisme toute chose est différente; ici au lieu de l’ombre et y mystère, nous avons l’histoire.

Nous en connaissons plus sur Muhammad que sur Luther et Milton.

Le mythique, le légendaire, le surnaturel sont presque manquants dans les autorités arabes originales ou en tout cas peuvent être distingués de ce qui est historique.

Personne ici n’est dupe de lui même ou d’autrui; il y a toute la lumière du jour sur tout ce que la lumière peut atteindre. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *